Fermetures pour le bâtiment

Ce livre blanc traite des fermetures pour baies équipées de fenêtres, plus ­communément ­désignées sous le terme « fermetures d’habitation » (les volets roulants, les volets battants, les persiennes, etc.) ainsi que des portes industrielles, ­commerciales et de garage. Cette catégorie ­comprend toutes les portes dont la principale fonction est de permettre le passage des véhicules

Publié le 05 janvier 2022

Si l’ensemble des définitions et désignations traitant des fermetures pour le bâtiment était autrefois couvert par une norme unique (NF P 25-101), ce n’est dorénavant plus le cas en raison du remplacement des textes nationaux par des normes européennes.

Les groupes de travail européen ont en effet effectué un travail séparé bien qu’étant couvert par le même ­comité technique (CEN/TC33).

Il est donc désormais nécessaire de dissocier :

– les fermetures pour baies équipées de fenêtres, plus ­communément ­désignées sous le terme « fermetures d’habitation » telles que les volets roulants, les volets battants, les persiennes, etc.,

et

– Les portes industrielles, ­commerciales et de garage, autrefois désignées sous le terme « fermeture pour baies libres ». Cette catégorie ­comprend toutes les portes dont la principale fonction est de permettre le passage des véhicules. On peut citer les portes de garage, les portes installées dans les locaux industriels, etc. Les grilles et les rideaux métalliques, ­installés sur les devantures de magasins par exemple, entrent dans cette catégorie même si leur usage principal est de laisser le passage des ­personnes et non des véhicules. Des ­considérations d’ordre normatif et réglementaire, de sécurité notamment, font en sorte qu’il est plus ­cohérent de ­considérer ces produits de la même manière que les portes pour véhicules.

Nota : bien qu’étant traités par le même groupe de travail et ayant certaines normes ­communes, les dispositifs de protection solaire tels que les stores intérieurs et extérieurs ne sont pas ­considérés ­comme des fermetures. Il faut noter qu’au sens de l’arrêté du 21 décembre 1993 relatif aux portes et portails automatiques et semi-automatiques sur les lieux de travail, le terme « véhicule » englobe « les véhicules visés par le code de la route et les chariots automoteurs à ­conducteur porté ».

Ce livre blanc est extrait des ressources documentaires de Techniques de l’Ingénieur.

#Huisserie


Chargement

Merci de patienter ...