Une maison passive toute ronde

La maison passive s’offre de nouvelles formes pour renforcer toujours plus ses qualités. La structure imaginée par Serge Lochu ne fait pas exception, alliant la performance de la construction à un design et une source de vie uniques.

Publié le 10 décembre 2013 par La Rédaction

La rondeur des formes architecturales pour développer les performances

La recherche de l’originalité en matière d’architecture reste d’actualité pour de nombreux nouveaux propriétaires. Quand celle-ci permet également de renforcer les performances de la structure, l’idée n’en est que davantage appréciée. La maison imaginée par Serge Lochu entre dans ce cadre. Ainsi, le concept de maison passive BEEdomus, mis au point sur le bassin d’Arcachon, propose un habitat d’un nouveau genre.

Répondant aux critères du label BBC, la construction présente une forme toute ronde. Entièrement recouverte d’un bardage bois issu de la forêt des Landes, elle a pour premier atout de développer les qualités énergétiques en éliminant notamment les défauts d’étanchéité à l’air, par l’absence d’angles.

Une solution constructive misant sur l’isolation

L’isolation de l’habitat est, elle, conçue en ouate de cellulose. Pour accroître les performances, elle présente une épaisseur de 20 cm pour les murs extérieurs, de 30 cm pour les planchers du rez-de-chaussée et 40 à 50 cm sous toiture. Le bardage, pour sa part, affiche une épaisseur triple de 54 mm, pour une efficacité été comme hiver.

Côté étanchéité à l’air, celle-ci est renforcée par la mise en place d’un pare-pluie et d’un frein vapeur qui permet aux parois d’être perspirantes afin de réguler parfaitement le taux d’hygrométrie dans l’habitat.

Cette nouvelle maison bois peut comprendre un équipement en géothermie venant aussi améliorer la qualité énergétique. Elle est également dotée d’un toit végétalisé, alliant l’esthétique au confort de vie.

#Développement durable #Solutions techniques