Un renforcement des menuiseries en PVC

Afin d’améliorer l’isolation thermique des menuiseries PVC, un nouveau procédé de renforcement vient d’être mis au point, évitant l’intégration d’acier. Ce système utilise de la mousse coextrudée, assurant la rigidité de la structure et son étanchéité à l’air. Le produit est entièrement recyclable.

Publié le 16 mai 2013 par La Rédaction

Une mousse coextrudée pour remplacer l’acier des menuiseries PVC

Si les menuiseries PVC se sont progressivement imposées comme un standard dans l’habitat, que ce soit en construction neuve ou en rénovation, elles présentent toutefois un défaut important, leur manque de rigidité, les rendant sensibles aux déformations, que ce soit lors des changements climatiques ou au fil de leur utilisation. La solution jusque-là employée était la création d’une structure acier, recouverte de PVC. Cette conception amenuise en revanche la performance thermique.

Un nouveau procédé vient d’être mis au point par la société AMCC. Exit donc l’acier. Celui-ci a été remplacé par une mousse coextrudée lors de la fabrication de la menuiserie. Elle permet alors de garantir une parfaite rigidité à l’ensemble, tout en améliorant ses qualités isolantes. Cet équipement est aujourd’hui en cours d’évaluation par le CSTB. Il bénéficie d’un autre atout, celui de son complet recyclage.

De la fibre de verre pour les menuiseries PVC couleur

L’entreprise développe également une gamme couleur de ses fenêtres PVC en mousse coextrudée. Afin de renforcer la rigidité, celles-ci intègrent un autre élément, sans influence sur la performance thermique : des joncs de fibre de verre.

La palette de couleurs proposée, déjà importante avec notamment des produits noir et anthracite très demandés, devrait s’étendre dans les prochains mois, tout en offrant un surcoût moindre que pour les fenêtres blanches.

#Menuiseries #Solutions techniques