Un parpaing associé à l’isolation par l’extérieur

Le tout-en-un poursuit son développement dans la construction avec de nouveaux matériaux. C’est le cas des parpaings qui aujourd’hui s’associent à d’autres éléments, notamment les isolants. Parmi les nouveaux produits figure Isolabloc.

Publié le 21 avril 2015 par La Rédaction

L’isolant lié au parpaing

La construction de chaque bâtiment est toujours complémentaire d’une autre donnée, celle de son isolation. À la recherche constante de simplifications, un nouveau matériau est désormais disponible : Isolabloc. La particularité de ce bloc monomur est de permettre l’intégration au bloc parpaing d’une structure en polystyrène expansé, par simple emboîtement. Cette opération s’effectue directement sur le chantier, lors de la mise en œuvre de la construction. Elle se présente ainsi comme un isolant par l’extérieur pour assurer la performance thermique, mais également phonique, du futur bâti.

Le procédé affiche alors une haute qualité environnementale, adaptée à la réalisation de maisons BBC. Elle anticipe aussi les prochaines réglementations thermiques en répondant aux futurs niveaux d’exigence. Cet atout est renforcé par une autre donnée, celle de la composition du parpaing.

Un parpaing écologique

Ainsi, en plus des qualités de cet élément à double usage, le parpaing employé est constitué à 80 % de copeaux de bois de pins maritimes et 20 % de béton, tout en offrant une très forte résistance. Ses alvéoles sont ensuite remplies de béton pour garantir la solidité de l’ensemble de la structure. Selon le concepteur, son utilisation est admise dans la réalisation d’immeubles pouvant dépasser les 20 étages.

Facile à poser, ce matériau évite également la mise en œuvre de travaux d’isolation séparés, permettant un gain de temps sur le chantier. Une technique qui vient de fait compenser son coût, plus élevé que les solutions traditionnelles.

À noter qu’Isolabloc est entièrement fabriqué en France.

#Isolation #Solutions techniques