Un nouvel enduit de façade, le liège projeté

Connu pour ses qualités isolantes, tant au niveau thermique qu’acoustique, le liège, habituellement présent dans le milieu du nautisme, trouve un nouvel emploi dans le bâti, dans une version projetée. Ce produit s’utilise comme un enduit, permettant ainsi de protéger efficacement chaque habitat.

Publié le 15 mars 2013 par La Rédaction

Le liège, en isolant extérieur

Produit écologique, le liège connaît une utilisation de plus en plus fréquente dans l’habitat, notamment en tant qu’isolant acoustique des pièces de la maison. Aujourd’hui, il se développe dans une nouvelle version : le liège projeté. Celui-ci est pensé pour être mis en place sur les façades tant en solution de finition que comme moyen d’isolation extérieure.

Ce nouvel enduit se compose de granulés de liège, de graisse végétale, de résine acrylique et d’eau, pour une utilisation sur les constructions neuves ou les opérations de rénovation. Il est également apprécié d’un point de vue architectural pour ses nombreuses teintes disponibles. Ainsi, plus d’une cinquantaine sont proposées, que ce soit dans des coloris classiques de beige ou dans des couleurs plus ludiques telles que le bordeaux, le jaune ou le bleu.

Les atouts du liège projeté

Le liège projeté répond aux normes NF DTU 42.1 et NF EN 1062-1 concernant l’imperméabilisation des façades. Il offre aussi une forte perméance à la vapeur d’eau, empêchant la formation de condensation. L’autre qualité de ce produit d’isolation naturel est de ne pas craindre les rongeurs et xylophages, lui assurant sa longévité. Enfin, il se révèle un anti-acarien et un antivibratile efficace.

Ainsi, d’abord utilisé à l’intérieur des constructions, le liège, sous sa version projetée, montre également ses atouts à l’extérieur en protégeant toujours davantage chaque bâtiment. En revanche, son coût s’avère supérieur aux solutions traditionnelles d’isolation des façades, même s’il s’accompagne d’une mise en œuvre rapide.

#Façades #Matériaux naturels #Solutions techniques