Trois matières naturelles pour un isolant performant

Biofib’Isolation commercialise un nouvel isolant biosourcé. Sa spécificité est d’allier trois fibres différentes pour atteindre une performance accrue.

Publié le 13 janvier 2015 par La Rédaction

Une alternative efficace aux laines minérales

Les fibres naturelles continuent à gagner du terrain sur les laines minérales en matière d’isolation des constructions. De nouveaux produits font ainsi régulièrement leur apparition, à l’image des isolants biosourcés. Biofib’Isolation, spécialisée dans ces solutions, innove encore en proposant son isolant de dernière génération, le Biofib’trio.

Celui-ci associe trois matières naturelles : le chanvre, le lin et le coton. Cette alliance permet d’obtenir un matériau aux performances toujours plus élevées, avec une résistance thermique de 3,70 m²/K/W pour une épaisseur de 145 mm. Il est également non irritant et non toxique, tout en étant recyclable. Ces atouts en font un produit de premier plan venant directement concurrencer les solutions minérales, encore souvent privilégiées.

Une bonne tenue dans le temps

Biofib’trio permet de réduire les ponts thermiques en venant s’intégrer à toutes les surfaces et en en épousant les formes. Il dispose aussi d’une bonne tenue mécanique, pour des performances assurées dans le temps. Enfin, sa pose est simplifiée et adaptée à tous les supports, y compris en rénovation.

Présenté sous forme de panneaux, il permet d’isoler toutes les surfaces, que ce soit les combles aménagés ou non, les murs ou les cloisons séparatives. Il est également adapté à l’isolation des constructions à ossature bois, permettant ainsi de conserver la nature écologique de la réalisation, tout en assurant son confort intérieur.

#Isolation #Matériaux naturels #Solutions techniques