Quand le bâtiment se veut nuage

Philippe Starck réinvestit le bâtiment et donne vie à une structure hors du commun, Le Nuage, à Montpellier. Il s’agit de la première construction privée gonflable d’Europe, pour un design hors du commun dans le domaine architectural.

Publié le 04 décembre 2014 par La Rédaction

À la recherche de nouvelles formes

Entre transparence et formes arrondies, le nouveau bâtiment imaginé par Philippe Starck ne manque pas d’originalité, dans la droite ligne des ouvrages qu’il a déjà réalisés. La construction a trouvé place à Montpellier avec un nom prédestiné : Le Nuage.

Ce bâtiment commercial est doté d’une seconde peau faite de plusieurs coussins et soutenue par une structure métallique. Elle est réalisée en polymère ETPE et gonflée en permanence avec un air pulsé à 700 bars. Cela permet de lui donner ces formes arrondies qui viennent entourer les quatre étages du bâtiment de 3.000 m², tandis que le rez-de-chaussée affiche de grandes baies vitrées.

Outre l’aspect esthétique qui offre un volume unique, représentant une belle alternative aux façades vitrées le plus souvent employées, cette réalisation affiche aussi des avantages techniques.

Une protection thermique de premier plan

L’atout principal de ce choix de matériau vient de sa performance thermique. En plus du côté esthétique, cette membrane vient protéger le bâti des variations climatiques, tout en jouant sur la transparence pour créer une interaction entre l’intérieur et l’extérieur.

La lame d’air intégrée à la structure est alors fermée en hiver pour renforcer le confort intérieur, tandis qu’elle bénéficie d’une ventilation naturelle durant les mois d’été. Cette solution permet aussi d’éviter les risques d’échauffement pouvant se produire à forte température.

Ainsi, en plus de son originalité, le bâtiment a également été imaginé pour rechercher l’efficacité énergétique. Une belle réussite…

#Architectes #Solutions techniques