Maison sur pilotis : entre avantages et inconvénients

Les maisons sur pilotis se développent progressivement. Solutions souvent adoptées pour des constructions en bord ou sur l’eau, elles sont aujourd’hui présentes dans les terres, que ce soit pour pallier les contraintes du terrain ou simplement par choix esthétique.

Publié le 12 juillet 2013 par La Rédaction

Une solution de construction sur les terrains pentus

Au rang des formes architecturales qui attirent le regard, les maisons sur pilotis comptent parmi les plus originales. Surélevées du sol, elles sont aujourd’hui très appréciées, permettant notamment de contourner les problèmes posés par un terrain en pente, tout en respectant la vue et l’environnement.

Ainsi, le premier atout d’une maison sur pilotis est de présenter des travaux de construction au sol réduits, se limitant seulement à la réalisation des poteaux de fondation. Cette solution est également moins coûteuse que les élévations sur vide sanitaire.

Soutenus par des piliers, ces habitats, majoritairement en bois, bénéficient tout à la fois d’une bonne ventilation naturelle et d’une isolation, évitant les remontées capillaires et l’apparition d’humidité.

Les inconvénients de la maison sur pilotis

L’un des inconvénients majeurs de la maison sur pilotis concerne en revanche son manque d’inertie, pouvant être notamment responsable d’une surchauffe du bâti. Comme pour une maison sur vide sanitaire, l’isolation de la dalle au sol est alors essentielle pour garantir le confort intérieur du logement.

L’autre point est l’absence de plain-pied, imposant la création d’un accès par escalier ou rampe. En cas de présence d’une terrasse en hauteur, celle-ci devra aussi être protégée par des rambardes.

Ainsi, le choix constructif de la maison sur pilotis ouvre de multiples solutions architecturales. Cependant, son accessibilité peut se révéler bloquante, nécessitant de bien en étudier la conception avant de débuter la construction.

#Aménagements urbains #Gestion des projets #Solutions techniques