L’humidité des murs, un désordre fréquemment rencontré

Les désordres du bâtiment sont nombreux. Parmi ceux que l’on retrouve le plus souvent, les problèmes d’humidité. Ceux-ci ont des origines très diverses, plus ou moins conséquentes concernant les risques sur le bâtiment et nécessitant des traitements variés.

Publié le 23 février 2011 par La Rédaction

Humidité des murs : des causes diverses

Auréoles au plafond, papier peint décollé ou encore apparition de salpêtre, l’humidité des murs s’invite dans bien des maisons, surtout si celles-ci sont de construction un peu ancienne. Les origines peuvent alors être multiples, des plus faciles à régler aux plus contraignantes.

Ainsi, dans beaucoup d’habitats, l’apparition de traces noirâtres au plafond ou en haut des murs trouve souvent son origine dans un problème de ventilation de logement. Bouches d’aération obstruées ou mauvaise circulation de l’air, par exemple. Une autre cause d’humidité peut être un problème d’infiltration en façade.

L’humidité en bas des murs s’avère, pour sa part, d’origine différente, souvent due à des remontées capillaires. Construction réalisée sur un terrain humide ou encore emploi de matériaux poreux peuvent en être l’un des motifs.

Dans tous les cas, le recours à une expertise est fortement conseillé.

Les différents traitements de l’humidité des murs

S’il est simple d’aérer le bien immobilier en cas de problème de ventilation du logement, les autres causes d’humidité des murs nécessitent en revanche certains travaux. Dans le cas d’infiltration en façade, la solution est la protection des murs par l’application d’un produit hydrofuge, d’une peinture ou d’un enduit anti-humidité.

Les remontées capillaires sont, elles, plus compliquées à traiter, et nécessitent d’autres actions. À confier à un professionnel, le traitement implique notamment l’injection de résine. Une autre solution consiste en l’assèchement des murs par impulsion électrique. L’eau redescend alors dans le sol, et toute humidité est ainsi éliminée.

On peut également disposer une membrane d’étanchéité ou réaliser un cuvelage. Des solutions plus conséquentes à mettre en œuvre, mais efficaces.

#Pathologie des bâtiments #Solutions techniques