L’herbe de prairie vient isoler les maisons

L’herbe de prairie appartient aux solutions d’isolation écologiques développées ces dernières années. Elle s’installe aujourd’hui sur tous les types de construction, en isolation des murs ou des combles ou en ITE.

Publié le 20 février 2018 par La Rédaction

La prairie s’invite dans la maison

Les matériaux biosourcés sont aujourd’hui au cœur des constructions. Leurs performances ont largement fait leurs preuves, associées au respect de l’environnement. Parmi les nouvelles solutions développées figurent les panneaux d’isolants à base d’herbe de prairie. Exploité par la société Gramitherm, le matériau est utilisé dans plusieurs constructions avec un bilan positif.

Il présente un atout de taille : la disponibilité de sa matière première. L’herbe de prairie est en effet une ressource conséquente, déjà employée dans d’autres technologies, notamment la méthanisation. La fibre, elle, restait encore peu exploitée et à valoriser.

Une exploitation en plusieurs étapes

L’obtention d’un isolant performant à base d’herbe de prairie passe d’abord par le défibrage des plantes, complété par un traitement anti-feu. Des fibres de liaison sont également ajoutées. L’ensemble est ensuite compacté et thermoformé avant le découpage en panneaux. L’épaisseur proposée varie entre 45 et 240 mm. Cela permet de répondre à tous les usages envisagés, que ce soit pour les cloisons intérieures ou l’isolation des combles.

Les panneaux d’isolants en herbe de prairie sont également utilisés pour une isolation par l’extérieur des constructions. Ils se révèlent enfin performants en matière d’isolation phonique. Leur durée de vie est estimée à 50 ans.

#Matériaux naturels #Solutions techniques