Les peintures naturelles, alternative des produits synthétiques

Afin d’offrir une alternative moins polluante aux produits synthétiques, les professionnels du bâtiment proposent de plus en plus d’utiliser de la peinture naturelle. Pleine de qualités et écologique, elle séduit de nombreux particuliers depuis plusieurs années.

Publié le 22 juin 2011 par La Rédaction

Un retour aux origines

Alors que les peintures synthétiques accaparent le marché de la construction, les peintures naturelles commencent petit à petit à s’imposer auprès des particuliers et des professionnels. Non toxiques, en raison de leurs composants, comme l’huile de lin, de riclin, de chanvre, l’eau, la cellulose, ou des pigments naturels issus de matières minérales, les peintures naturelles ne possèdent quasiment pas de composés organiques volatiles, et n’ont besoin ni de siccatif, ni de biocide.

De plus, elles ne dégagent aucun gaz à effet de serre et ne sont pas allergènes, ce qui permet d’obtenir une habitation qui s’inscrit dans le développement durable.

Une peinture naturelle plus efficace que ses consœurs chimiques

En plus d’être entièrement écologique et recyclable, la peinture naturelle possède de nombreuses qualités, surpassant les peintures synthétiques. Son pouvoir couvrant est supérieur et elle a une très bonne perméabilité à l’humidité. La peinture naturelle peut donc être utilisée dans des pièces à risques comme la cuisine ou la salle de bain.

Enfin, contrairement à la peinture synthétique, la peinture naturelle a un temps de pose très court. Elle est sèche au toucher en seulement une heure, et peut être recouverte seulement six ou huit heures après la pose.

#Développement durable #Matériaux naturels #Solutions techniques