Les OPR pour une réception de travaux réussie

LES MÉTIERS TECHNIQUES La réception d’une construction passe par des opérations indispensables. C’est le cas des OPR, opérations préalables à la réception. Celles-ci sont majoritairement prévues dans les marchés publics et marquent le début des garanties légales.

Publié le 20 novembre 2020 par La Rédaction

Une vérification pour déceler les défauts de construction

Après la mise en œuvre des chantiers de construction vient une étape incontournable et essentielle : la réception des travaux. Cette action qui vient mettre un terme au contrat entre les entreprises et le maître d’ouvrage est à faire précéder par les OPR, opérations préalables à la réception. Cette phase est obligatoire si elle est inscrite dans le CCAP de l’opération.

Elle est aussi majeure. En effet, elle permet de mettre en avant les malfaçons et défauts pouvant apparaître. Elle a aussi une autre importance : d’elle part l’intégralité des assurances, à commencer par le parfait achèvement et les garanties décennales et de bon fonctionnement. Elle s’achève par le prononcé de la réception avec ou sans réserve et la signature d’un PV de réception entre le maître d’ouvrage et les entreprises.

Des opérations non obligatoires, mais importantes

Les OPR sont souvent réalisées dans les travaux liés à un marché public. Elles consistent en une visite de l’intégralité du chantier en phase d’achèvement afin de repérer les vices cachés et les erreurs de construction.

Lorsqu’elle n’est pas inscrite dans le CCAP, cette opération est remplacée par une simple visite de réception, qui marque alors le début des garanties. Pour réussir cette phase, il est toutefois recommandé de procéder à une visite de pré-réception permettant de noter les défauts pour une intervention des entreprises avant la réception officielle. Une façon de se prémunir d’un nombre de réserves trop conséquent et d’assurer une réception sereine, en attendant la livraison.

#Architectes #Réglementations techniques #Solutions techniques