Les luminaires extérieurs s’adaptent aux nouvelles normes

Sylvania propose une gamme complète de luminaires pour répondre à tous les besoins en éclairage dans les extérieurs, tout en respectant les réglementations en vigueur. C’est le cas de ses spots et luminaires à installer sur les cheminements piétons.

Publié le 04 juin 2021 par La Rédaction

Des produits performants pour baliser les espaces

La délimitation des espaces sur le domaine public se fait bien souvent par l’éclairage une fois la nuit tombée. Pour cela, plusieurs solutions existent, à retrouver parmi les offres signées Sylvania. Le groupe propose notamment la gamme d’encastrés au sol LED Interrata. Celle-ci prévoit un éclairage vertical avec un flux lumineux allant jusqu’à 2075 lm. Cette solution est disponible en quatre diamètres, de 10 à 26 cm. Chaque élément peut être fixe ou inclinable à 30°. Certains modèles sont également résistants aux fortes charges, adaptés pour une mise en œuvre sur les espaces pouvant accueillir un trafic routier.

Pour un usage plus spécifique nécessitant de disposer d’un éclairage important, l’entreprise a développé ses produits Kalani IP66 et Start Surface IP66. Le premier prend la forme d’un projecteur LED proposant un flux lumineux de 6200 à 41 800 lm. Cet équipement est utilisé pour les stades ou les parkings. Il est disponible en cinq tailles et deux couleurs : blanc chaud et blanc neutre.

Des règles d’éclairage strictes à respecter

Le second concerne des hublots à positionner dans les parties communes d’une résidence ou un hall d’entrée, entre autres. Il affiche une haute résistance aux chocs et est conçu pour lutter contre le vandalisme avec l’intégration, en option, d’une grille et de casquettes de protection.

Tous ces éléments répondent aux nouvelles normes en matière d’éclairement des lieux extérieurs avec d’une part l’arrêté du 20 avril 2007 qui prévoit un éclairement d’au moins 20 lux pour les cheminements afin de s’adapter aux personnes à mobilité réduite, et l’arrêté du 27 décembre 2018 imposant des horaires d’allumage et d’extinction, des densités surfaciques pour limiter le sur-éclairement et des températures de couleur ne pouvant excéder 3000 K.

 

#Réglementations techniques #Solutions techniques