Les isolants biosourcés, toujours plus appréciés

Les produits naturels s’imposent dans le bâtiment. C’est notamment le cas des solutions isolantes. Trouvant différentes origines, elles sont de plus en plus choisies pour protéger les constructions.

Publié le 13 avril 2021 par La Rédaction

Un marché en progression de 15 %

La révolution est en route pour les solutions d’isolation des constructions. Les matériaux biosourcés ont su se faire une place sur ce secteur, avec un taux de croissance annuel en constante évolution, affichant en 2021 15 % de hausse. Cela représente en moyenne entre 8 et 10 % du marché de l’isolation.

Les produits proposés se sont multipliés en quelques années. Ils sont proposés en ouate de cellulose (papier ou cartons recyclés), en déchets de bois, ou sont issus de la filière d’élevage (laine de mouton) ou des cultures (paille, chanvre, lin, etc.).

Réduire l’impact environnemental et répondre à la RE 2020

La qualité de ces solutions est de présenter un impact sur l’environnement réduit en affichant un bilan carbone de qualité et une grande recyclabilité. Elles sont aussi peu irritantes, facilitant le travail des poseurs. Enfin, les émissions de COV sont faibles voire inexistantes.

Côté performance, ces produits isolants participent à une bonne régulation de l’hygrométrie des parois. A l’avenir, ils vont aussi contribuer à atteindre le niveau d’efficacité requis par la RE 2020. Un bon point qui devrait renforcer un peu plus leur utilisation.

#Isolation #Solutions techniques