Les différentes solutions d’étanchéité des toitures en pente

La protection des toitures et plus particulièrement des charpentes passe le plus souvent par la mise en place d’écrans d’étanchéité. De différentes natures, ceux-ci s’adaptent notamment à l’environnement en permettant d’éviter les infiltrations et les phénomènes d’humidité.

Publié le 20 novembre 2014 par La Rédaction

La mise en place d’écrans d’étanchéité

Conserver la performance thermique de chaque construction passe également par la mise en place de protections. Cela s’applique aussi à la toiture où les bandeaux et tuiles ne suffisent à supprimer les risques d’infiltration et d’humidité. Pour protéger la charpente et le matériau isolant présent dans les combles, il est de plus en plus souvent mis en place un écran d’étanchéité.

Celui-ci permet aussi de protéger cette face lors de la survenue d’un dommage. Il existe principalement deux types de matériaux : les écrans souples et les écrans rigides avec, pour chacun, un contexte d’utilisation précis.

Différentes solutions d’étanchéité

Les écrans souples peuvent être de différentes natures. Ils ont, en revanche, un point commun, celui de s’adapter aux toitures présentant une pente n’excédant pas 35°. Le feutre bitumé affiche une contrainte : son poids, plutôt lourd. Il dispose toutefois d’une excellente résistance au vent. Autre matériau employé, le polyéthylène micro-perforé. Celui-ci est plus souple et se met assez facilement en place. La microfibre non tissée assure, elle, une parfaite imperméabilité à l’eau.

Les écrans rigides trouvent, eux, leur emploi dans des zones climatiques moins favorables, par exemple dans les zones de vent et de fortes pluies. C’est le cas en bord d’océan. Sur ces espaces, il peut aussi être fait le choix d’associer les deux types d’écrans de protection en toiture, afin de renforcer leurs performances.

#Solutions techniques #Toitures