Les diagnostics gaz et électrique s’appliquent aux locations

Depuis le 1er juillet 2017, les diagnostics gaz et électrique, déjà demandés pour la vente d’un bien immobilier, sont obligatoires lors de la mise en location. Cette mesure concerne tous les biens depuis le 1er janvier 2018.

Publié le 11 juillet 2017 par La Rédaction

Une mesure en place depuis le 1er juillet 2017

Depuis le 1er juillet 2017, les propriétaires bailleurs d’un bien dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975 doivent disposer d’un diagnostic électrique et gaz en cours de validité.

Le document fourni par le diagnostiqueur a une durée de validité de 3 ans en cas de vente et 6 ans en cas de location. Pour les propriétaires, cela implique d’anticiper cette vérification en mettant rapidement en conformité les installations.

Un objectif, sécuriser les habitats

Cette obligation a été ajoutée afin d’arriver à un niveau de sécurisation des habitats plus important. Aujourd’hui, 4 logements sur 5 présentent un défaut sur l’installation de gaz et 9 installations électriques sur 10 sont défectueuses. Cela concerne les prises électriques, l’absence de différentiels de 30 mA au niveau du compteur, entre autres. Pour les installations au gaz, la principale anomalie vient des tuyaux utilisés.

Cette contrainte devrait donc permettre de remettre aux normes les équipements et ainsi protéger un peu mieux les constructions, tout en garantissant aux locataires d’accéder à des biens immobiliers conformes.

#Réglementations techniques