Les Courtils, quartier aux maisons bioclimatiques

C’est l’un des premiers lotissements écologiques imaginés en zone rurale. Les Courtils, sur la commune de Hédé-Bazouges en Ille-et-Vilaine, apparaît aujourd’hui comme une réussite. Les maisons construites en 2005 montrent plus que jamais leur efficacité énergétique, avec des propriétaires qui n’ont également pas hésité à aller plus loin que les obligations du cahier des charges.

Publié le 11 décembre 2015 par La Rédaction

Des matériaux de construction sains

Si les lotissements écologiques commencent progressivement à apparaître dans le paysage de la construction, l’imaginer, qui plus est en zone rurale il y a 10 ans relevait davantage du défi. C’est pourtant le choix fait par la municipalité de Hédé-Bazouges. Né d’un projet lancé en 2001, le lotissement Les Courtils a vu ses premières constructions réalisées en 2005. Il en compte désormais une trentaine.

Pour respecter cette volonté environnementale, le cahier des charges s’est avéré contraignant. Ainsi, parpaings et ouvertures en PVC ont été bannis, tandis que les cuves de récupération des eaux de pluie et la production d’eau chaude sanitaire solaire étaient obligatoires. Dix ans plus tard, non seulement les constructions sont toujours debout, mais les propriétaires sont également allés encore plus loin en choisissant des matériaux d’autant moins énergivores.

Le bois et la terre pour habiller les maisons

Outre une orientation plein sud de chaque construction pour profiter du soleil, bon nombre ont aussi opté pour le bois. Certaines disposent même d’un enduit en terre. L’isolation, elle, est généralement en ouate de cellulose, chanvre, paille ou encore plume de canard.

Les composts ont également pris place dans les jardins, tandis que les voitures ont pris de la distance avec les habitats. Ainsi, le lotissement prévoit des garages regroupés par quatre sur des places spécifiques. Les visiteurs, eux, doivent se garer à l’extérieur. Ce quartier très actuel a obtenu le label Ecoquartier en 2013.

#Aménagements urbains #Solutions techniques