L’enduit intérieur, désormais un classique de l’habitat

La tapisserie laisse de plus en plus souvent sa place à deux types de revêtements à l’intérieur des maisons : les peintures et les enduits. Si les premières sont faciles à mettre en œuvre sur des supports neufs, les secondes sont, pour leur part, plus résistantes et appréciées pour leurs différents grains. Aujourd’hui, il est même possible de projeter un enduit naturel.

Publié le 13 avril 2012 par La Rédaction

L’enduit, revêtement intérieur à part entière

La mode du papier peint semble aujourd’hui bien loin, même si certaines pièces lui restent encore fidèles comme les chambres. Longtemps employé dans les logements neufs destinés à la location, l’enduit intérieur s’est en effet peu à peu popularisé, offrant de nombreux avantages, notamment dans sa simplicité de mise en œuvre et dans son entretien.

Aujourd’hui, une nouvelle gamme d’enduit est présente sur le marché : l’enduit naturel. Composé de chanvre, d’argile et de sable, il s’applique à la façon d’un torchis sur toutes les surfaces brutes, ou peut être apposé à la truelle, la taloche ou la machine à projeter. Cet enduit se décline désormais en plusieurs coloris pour participer à la décoration intérieure. Un point est cependant à retenir lors de son choix : celui-ci peut être changé aussi facilement qu’un papier peint.

La facilité de pose de l’enduit intérieur

Le choix de l’enduit est à réaliser, également, en fonction de la pièce pour laquelle il est destiné. En effet, pour une pièce humide, le matériau est spécifique pour protéger les murs de l’humidité tout en les laissant respirer. Sa mise en œuvre est directe pour des supports bruts, ou nécessite l’application d’une sous-couche dans les autres cas. Celle-ci permet alors à l’enduit de bénéficier d’une meilleure adhérence.

Celui-ci peut alors être positionné en utilisant l’outil adéquat suivant le type de relief souhaité. Si le plus employé est souvent celui en relief, l’enduit lisse trouve aujourd’hui une place de premier choix. Le temps de séchage est, lui, plus long que pour la peinture, s’élevant en moyenne à 48 heures.

#Solutions techniques