Le verre cellulaire se transforme

Foamglas innove dans le domaine du verre cellulaire en commercialisant un tout nouveau produit, Foamglas T3+. Celui-ci bénéficie de performances isolantes accrues pour une utilisation dans tout l’habitat, que ce soit en toiture ou sur l’enveloppe du bâti.

Publié le 30 janvier 2017 par La Rédaction

Un verre cellulaire aux performances thermiques élevées

Déjà présent dans le bâtiment depuis plus d’une décennie, le verre cellulaire se renouvelle. Foamglas, l’un des spécialistes en ce domaine, propose désormais un nouveau produit : Foamglas T3+. Celui-ci, présenté sous un format rigide, est composé à 60 % de verre recyclé. Son premier atout concerne sa stabilité thermique, avec une valeur lambda de 0,036 W/mK.

Dans le même temps, ce produit conserve les qualités de ses prédécesseurs. Ainsi, il est résistant à la compression et non combustible. Il lutte également contre les ponts thermiques, tandis qu’il est imperméable à la vapeur d’eau et ne moisit pas. Il s’adapte enfin à tous les changements de température. Ces qualités lui permettent ainsi de rivaliser désormais avec les autres isolants présents sur le marché.

Une installation dans tout le bâti

La solution Foamglas T3+ est adaptée à une mise en œuvre en tout lieu. Notamment, elle peut être positionnée au niveau des toitures-terrasses, mais également sur les façades, au sol ou en doublage intérieur. Son utilisation convient aux constructions dites les plus sensibles telles que les parkings, les piscines ou les bâtiments impliquant une excellente sécurité au feu.

Ce produit isolant représente donc une alternative aux techniques traditionnelles. Ses dernières avancées permettent de réduire l’épaisseur nécessaire pour obtenir une haute performance, tout en simplifiant la pose. De quoi développer son emploi à tous les éléments de la construction.

#Développement durable #Solutions techniques