Le végétal, à développer dans les projets architecturaux

Si la biodiversité est de plus en plus évoquée dans le bâtiment, les projets replaçant le végétal au centre de la construction restent encore peu fréquents. Leur utilisation est pourtant essentielle pour contribuer à la question environnementale, notamment dans les grandes villes.

Publié le 20 juin 2017 par La Rédaction

Faire face aux enjeux climatiques

La question climatique n’a jamais autant fait débat, imposant de s’interroger sur la possibilité de participer à sa préservation chacun à son niveau. Le bâtiment n’échappe pas à cette question. Outre les progrès réalisés dans la gestion des déchets, la réintégration du végétal dans l’habitat est le nouvel enjeu. Une phase déjà débutée avec la création de toitures végétalisées.

Depuis quelques années, les murs végétaux ont aussi fait leur arrivée sur les façades des immeubles. Ces réalisations restent toutefois encore trop souvent à la marge. Depuis peu, cette idée de reconquête des espaces naturels dans les zones urbaines est malgré tout en marche, à l’image du projet Réinventer Paris qui redonne sa place au végétal dans le cadre de 22 projets architecturaux.

Intégrer le végétal au cœur du projet de construction

L’idée aujourd’hui est d’aller encore plus loin pour amener la végétalisation au sein de tous les projets de construction. Une initiative qui est aussi liée à d’autres données : le développement des connaissances des architectes sur les techniques existantes, et une prise de conscience de l’intérêt de cette démarche.

En effet, le végétal, en dehors de son aspect planétaire, amène également un plus au bâtiment. Notamment, sa pose en toiture ou en façade permet d’obtenir une isolation thermique performante, tout en offrant une donnée esthétique revue. Un modèle qui ne demande qu’à être adopté à plus grande échelle…

#Matériaux naturels #Solutions techniques