Le rideau d’air pour limiter les déperditions de chaleur

Que ce soit dans un bâtiment professionnel ou à l’entrée d’un immeuble, les déperditions de chaleur sont nombreuses, lors de chaque ouverture de porte. Pour lutter contre ce phénomène également gros consommateur d’énergie, la solution est la pose d’un rideau d’air, bloquant l’échange d’air entre l’intérieur et l’extérieur.

Publié le 19 juillet 2013 par La Rédaction

Le rideau d’air, pour limiter la consommation énergétique

Si la déperdition de chaleur dans les constructions est facilement maîtrisable dans l’habitat, notamment par le maintien des portes fermées lorsque la différence de température est importante entre l’intérieur et l’extérieur, cette gestion s’avère en revanche beaucoup plus délicate dans d’autres espaces. C’est le cas dans les entreprises ou magasins, mais aussi dans les immeubles. Les entrées et sorties représentent autant d’ouvertures de portes, accentuant la consommation énergétique. Pour réaliser des économies et gagner en confort, la solution est l’installation d’un rideau d’air.

Offrant une isolation thermique performante, celui-ci permet d’éviter jusqu’à 80 % des pertes de chaleur dues aux allées et venues dans chaque bâtiment équipé. Outre cette utilisation, cet appareil est également efficace pour se protéger des intrusions d’insectes volants, mais aussi des odeurs et de la pollution. Son fonctionnement peut être par recyclage de l’air ambiant intérieur ou par diffusion d’air chaud.

Un fonctionnement simplifié pour le rideau d’air

La pose d’un rideau d’air peut s’effectuer horizontalement ou verticalement à la porte à protéger. Dans tous les cas, sa largeur et sa hauteur doivent être égales ou supérieures à l’ouverture pour éviter toute déperdition.

Cette installation peut être réalisée tant en rénovation qu’en neuf. Dans ce cas, il pourra être choisi une pose apparente ou encastrée. Son fonctionnement peut aussi être permanent, par exemple pour les entrées d’usine, ou se déclencher de façon automatique, à chaque ouverture de porte.

Son entretien reste, pour sa part, limité, nécessitant un dépoussiérage tous les 6 mois. Certains appareils sont dotés d’un voyant d’encrassement du filtre. Ce dernier peut aussi être changé, de façon moins régulière.

#Solutions techniques