Le radiateur électrique, source d’économies

Les radiateurs électriques

© Rothelec

Les radiateurs électriques s’affichent sous différents modèles avec des performances variées. Le bon choix s’entend en termes de puissance, de consommation, mais aussi de surface à chauffer et d’isolation. Le coût de l’appareil a aussi son importance, celui-ci pouvant fortement fluctuer d’un modèle à un autre.

Publié le 13 octobre 2022 par Estelle Guiton

La solution de l’électrique, toujours d’actualité

À l’heure où les poêles à bois et les pompes à chaleur sont plébiscités en tant que solutions de chauffage économes, le choix n’est pas toujours aussi facile selon son habitat. L’électrique, longtemps utilisé en majorité, reste l’un des équipements les plus importants. Les produits se sont renouvelés avec de nouveaux appareils à la fois moins consommateurs d’énergie et amenant un meilleur confort intérieur.

Ainsi, les convecteurs ont désormais vécu, remplacés par d’autres équipements. Les plus fréquemment mis en place sont les solutions à inertie. Il s’agit de radiateurs électriques intégrant un corps de chauffe solide, qu’il soit en fonte, en brique réfractaire ou en aluminium. Cet élément emmagasine la chaleur avant de la restituer lorsque le radiateur est éteint, un peu à la façon du chauffage central.

Un choix en fonction du logement

Ce même fonctionnement est repris par le chauffage à accumulation. Pour bien le choisir, il faut aussi regarder le confort intérieur de son habitat. L’aluminium, par exemple, propose une restitution moins importante dans la durée. En revanche, son coût est moindre comparé aux autres produits. Dans un logement parfaitement isolé, il pourra s’avérer adapté en répondant exactement à la demande. Il est également connu pour sa chauffe rapide, ce qui peut être intéressant pour réduire le fonctionnement des radiateurs en journée, lorsque la maison est vide, avant de planifier sa mise en route en soirée. Dans un habitat ancien, il conviendra de se tourner vers un appareil ayant une plus grande inertie.

Dans tous les cas, pour améliorer les performances et jouer sur la consommation, il doit aussi être mis en place un thermostat pour gérer la température des pièces. Un thermostat général permettra une régulation de la température par zone, en contrôlant l’ensemble des radiateurs. Il est également possible d’installer un équipement intelligent sur chaque appareil, à régler manuellement ou à distance s’il dispose du Wifi.

Un choix financier à court, moyen et long terme

Le choix d’un appareil de chauffage électrique est ainsi à réfléchir en tenant compte des besoins en chauffe et donc de la consommation à envisager, de l’isolation de l’habitat, de sa surface. Tous ces points influent sur le coût de fonctionnement. Celui-ci, associé au prix d’achat, permet de mieux appréhender les options à choisir. Notamment, il pourra être préféré des modèles différents pour la pièce à vivre et la partie nuit.

Ce choix est souvent fait naturellement pour les salles de bain avec la mise en place de sèche-serviettes. Ceux-ci, s’ils sont consommateurs d’énergie, offrent un grand confort avec une mise en route ponctuelle et également programmable. Un exemple parmi d’autres, alliant économie et bien-être.

#Chauffage