Le polyuréthane s’impose parmi les isolants de l’habitat

L’emploi du polyuréthane se développe dans les constructions. Il y trouve aujourd’hui une utilisation majeure, en tant qu’isolant. Il se décline sous différentes formes, pour s’adapter à chaque pose.

Publié le 04 avril 2016 par La Rédaction

Un isolant au format mousse ou panneau

L’isolation est désormais un domaine où les solutions sont multiples. À l’image des matériaux de construction, les techniques disponibles ont fortement évolué, tout en augmentant leurs niveaux de performance. Le polyuréthane fait partie des matières qui se sont imposées ces dernières années. Parmi ses qualités figure sa durabilité, particulièrement élevée. Sa principale caractéristique vient de sa composition, appartenant à la famille des isolants alvéolaires. Elle lui offre, en même temps, une conductivité thermique importante.

Le polyuréthane est proposé sous deux formats, en mousse projetée ou en panneaux. Sa première forme permet une utilisation dans les zones les plus difficiles, par exemple les combles non aménagés. En panneaux, il peut être employé sur les sols ou sous les toitures, dans des espaces à forte sollicitation mécanique.

Des panneaux offrant une grande résistance au feu

Sous cette forme, le polyuréthane se révèle léger et facile à manipuler, tout en étant rigide. Sa pose devient alors simplifiée. Il est notamment utilisé sur les toits plats des bâtiments industriels, mais également en isolation des murs. Son autre atout est d’ailleurs son épaisseur, plus faible que d’autres solutions, à performance équivalente.

Enfin, cet isolant est aussi non inflammable, permettant son emploi sur tous les types de bâtis. Reste en revanche son coût. Celui-ci est encore supérieur à d’autres méthodes d’isolation. Il se développe malgré tout de façon rapide. Représentant 5 % du marché de l’isolation en France en 2012, il a atteint 10 % en 2015.

#Isolation #Solutions techniques