Le plastique, nouvelle ressource du BTP

Le plastique dans le bâtiment

© Module 2

Devenu l’ennemi du monde moderne, le plastique se trouve de nouveaux projets pour démultiplier le recyclage et les emplois et ainsi éviter son entreposage. En quelques années voire décennies, ce matériau s’est installé dans le bâtiment, en objets de décoration, mais aussi, désormais, en éléments de construction.

Publié le 22 novembre 2022 par Estelle Guiton

Le plastique devenu haute technologie

Et si l’intégration de plastique dans le bâtiment devenait incontournable ? Conçus à l’excès avant de dévoiler leur quasi-impossibilité de décomposition, la question de l’usage des polymères déjà dans la nature s’est rapidement posée. Collecte, réemploi, recyclage, en quelques années, c’est toute une filière qui s’est créée pour valoriser ces déchets particulièrement encombrants. Le BTP est l’un des premiers à en profiter avec des utilisations qui participent aux nouveaux efforts constructifs, moins pollueurs.

Cet emploi n’a rien de surprenant. En effet, le matériau est connu pour être isolant, que ce soit sur un plan thermique ou phonique. Il est aussi résistant aux différentes conditions, imputrescible, fongicide et résistant à l’eau. Ces qualités lui permettent de multiplier les usages, à l’intérieur, mais également à l’extérieur des bâtiments. Aujourd’hui, selon les chiffres publiés, c’est plus de 20 % de la production de polymères qui est employé dans le secteur du bâtiment. En Europe, c’est même 70 % du PVC qui est destiné à ce domaine.

Le plastique en élément constructif

Transformé, le plastique trouve ainsi de nouveaux usages sur les constructions. De l’autre côté de l’Atlantique, il s’installe notamment sur les façades en solution de bardage. Il peut prendre plusieurs teintes, que ce soit pour imiter le bois ou proposer de nouvelles apparences. Ce n’est pas le seul emploi. Il s’invite aussi en tant qu’élément de construction.

Ces dernières années ont donné lieu à plusieurs innovations, par exemple avec la réalisation de briques. Cet usage est d’autant plus intéressant qu’il permet de compacter tous les types de plastiques pour créer des éléments de différentes dimensions. Leur qualité tient dans leur légèreté, tandis qu’elles s’empilent à la façon de Lego. Selon les tests effectués, ces briques sont au moins cinq fois plus résistantes que leurs cousines en béton.

La réduction des déchets en point d’orgue

Preuve de cette résistance, le béton justement profite aussi de ce nouvel emploi dans la construction. En effet, les polymères interviennent dans sa fabrication par l’intermédiaire de fibres de polypropylène et polyamide. Cet ajout permet de réduire les besoins en eau lors de la conception, tout en venant renforcer sa résistance. De même, il est utilisé en isolant thermique ou phonique pour augmenter la performance des constructions.

Cet emploi a donc de multiples atouts, tout en permettant de réduire les déchets produits. Autant dire que le plastique n’a pas fini de s’installer sur les constructions. Il entre d’ailleurs pleinement dans l’objectif de réduction des gaz à effet de serre en éliminant d’un côté les déchets et en recyclant ses éléments à l’infini.

#Solutions techniques