Le photovoltaïque, plus que jamais d’actualité

Le photovoltaïque en hausse

© Atlansun

Le photovoltaïque a atteint ces derniers mois des niveaux de production sans précédent en Europe. Entre coût des énergies fossiles et crainte des pénuries, cette source renouvelable pourrait bien connaître de nouveaux records y compris en France, même si les chiffres sont encore en deçà de ses voisins.

Publié le 18 octobre 2022 par Estelle Guiton

Le photovoltaïque plébiscité

Il aura simplement fallu une crise de l’énergie et la déclaration de guerre russe pour faire prendre conscience de l’importance des énergies renouvelables. Dans cette période tendue, elles trouvent tout leur sens et se multiplient. Cela concerne en premier lieu les installations photovoltaïques. En quelques mois, leur nombre a progressé, d’abord orientées vers l’autoconsommation.

Si l’on prend les chiffres publiés pour l’Europe dans le rapport du think-thank Ember du 8 septembre 2022, la production solaire a représenté 99,4 térawattheures (TWh) entre mai et août, en hausse de 25 % par rapport à 2021. À cette période, la part du solaire en Europe correspondait déjà à 9 % des énergies. Toujours selon ce rapport, 18 pays de l’Union européenne sur 27 ont enregistré cette année des records de production. C’est le cas de l’Espagne, des Pays-Bas ou de l’Allemagne, et plus encore de la Pologne ou de la Hongrie.

La France, en revanche, a comptabilisé une progression de « seulement » 7,7 % de la part du photovoltaïque dans la production d’énergie, en dessous de la moyenne européenne.

Une production qui compte

Derrière ces chiffres se cache une autre donnée tout aussi importante, surtout en cette période : les économies réalisées en énergies fossiles. Si l’on compare l’été 2022 à l’été 2021, la production photovoltaïque de cette année a représenté une progression de 22 TWh. Cela équivaut à la consommation de 4 milliards de mètres cubes de gaz, pour un coût de plus de 6 milliards d’euros.

Selon les projections dévoilées, cette production venue du ciel aurait également permis d’éviter l’achat de 20 milliards de m³ de gaz supplémentaires. Reste que derrière ces chiffres, le compte n’y est pas. La part du solaire en Europe représenterait encore moins de la moitié de ce qu’il faudrait produire pour répondre aux objectifs énergétiques et climatiques fixés par l’Europe à l’horizon 2030.

Une incitation à l’installation de panneaux solaires

Afin d’accélérer dans ce domaine et remplir les objectifs, le gouvernement a dévoilé en septembre son nouveau plan pour les énergies renouvelables. Parmi les mesures évoquées figure celle d’imposer la couverture des parkings en panneaux photovoltaïques, ou d’inciter la création de parcs. Depuis quelque temps, les agriculteurs expérimentent aussi la mise en place de panneaux au-dessus des cultures, permettant à la fois de protéger celles-ci et de participer à la production énergétique.

Dans le même temps, l’énergie solaire n’est pas la seule à être mise en avant. L’éolien est également encouragé pour une production conséquente. C’est le cas avec la création de parcs en mer. L’occasion de multiplier les sources de captation et ainsi contribuer à l’effort climatique avec, en toile de fond, une avancée vers l’autonomie énergétique.

#Développement durable #Gestion des projets #Solutions techniques