Le parpaing polystyrène, nouvelle solution de construction

Léger et facile à mettre en œuvre, le parpaing polystyrène est de plus en plus présent dans les opérations de construction d’habitats. Se comportant comme un bloc à bancher, il reste cependant en place après le coulage du béton.

Publié le 21 mai 2013 par La Rédaction

Le polystyrène pour la conception des murs

Tous les matériaux s’affichent désormais dans la construction, révélant chacun leurs qualités. C’est le cas du polystyrène. Celui-ci est en effet employé pour la conception des murs devenant l’élément de base des parpaings. Ces nouveaux produits se comportent comme des blocs à bancher, sans toutefois avoir besoin de les retirer.

Ainsi, chaque parpaing en polystyrène est empilé l’un sur l’autre à sec, avant le coulage du béton. Leur atout est d’abord leur poids, très léger, permettant une pose aisée. Les découpes sont simplifiées, assurant de dessiner facilement les encadrements de portes. La rapidité de mise en œuvre en est de ce fait accentuée, en moyenne divisée par trois par rapport à la réalisation de blocs à bancher traditionnels.

Une isolation renforcée avec le parpaing en polystyrène

Proposé en différentes épaisseurs, ce nouveau matériau a également une autre qualité : son pouvoir isolant. En effet, il offre une isolation thermique importante avec une performance pouvant atteindre 16 kWh/m²/an. La rupture des ponts thermiques est, elle, totale. En revanche, cette surface n’est pas perspirante.

Le parpaing en polystyrène est employé notamment pour la conception des piscines, alliant la simplicité de pose à la performance, et permettant un meilleur maintien de la température. En outre, sa surface évite aussi les opérations d’enduit avant la pose du liner.

Aujourd’hui, cette technique est utilisée pour la réalisation des habitats, des petits immeubles collectifs et des locaux commerciaux et industriels.

#Solutions techniques