Le liège en revêtement de sol

Le liège s’impose dans l’habitat en tant que matériau naturel. Outre sa pose pour isoler les murs, il est aujourd’hui également disponible en revêtement de sol souple. Il présente une surface élastique, tout en conservant ses performances, que ce soit thermiques ou acoustiques.

Publié le 26 mai 2014 par La Rédaction

Un revêtement original : le sol en liège

Les matériaux naturels et respectueux de l’environnement s’imposent peu à peu dans les constructions, que ce soit en gros œuvre ou second œuvre. Les revêtements de sol n’échappent pas à cette tendance avec l’arrivée de nouveaux équipements. Le liège appartient à ces matériaux. Proposé en sol souple, il conserve tous ses atouts.

Connu pour ses performances en matière d’isolation acoustique, il reproduit ces mêmes qualités au sol, permettant d’insonoriser simplement une pièce, par exemple en étage. Cette nouvelle surface participe aussi à conserver la chaleur intérieure.

Ces qualités cachent cependant quelques défauts à connaître pour définir si le lieu de pose est le mieux adapté. Ainsi, le revêtement de sol en liège voit sa couleur modifiée en cas d’exposition prolongée au soleil. Son entretien impose également quelques spécificités pour conserver sa performance.

Le liège au sol, disponible sous deux formes

Le liège ne supportant pas l’eau, chaque revêtement bénéficie déjà d’une couche de vernis afin de le protéger et faciliter son entretien. Certaines précautions sont ensuite à prendre, notamment avec un nettoyage des tâches au polish et une simple humidification pour son lavage.

Tandis que sa présentation en rouleau est principalement réservée à une utilisation en sous-couche, le liège, en revêtement de sol naturel, se présente sous la forme de dalles soit à coller, soit à clipser. Dans cette dernière version, chaque plaque vient s’emboîter à la précédente, simplifiant la pose.

#Matériaux naturels #Solutions techniques