Le contrôle d’accès électronique, pour toutes les portes

La domotique passe aussi par le contrôle d’accès. Celui-ci est désormais proposé dans des versions électroniques, permettant notamment une programmation à distance et une meilleure gestion des droits d’accès. Une solution idéale dans les lieux recevant du public, les entrées d’immeubles ou encore les bâtiments professionnels.

Publié le 12 octobre 2015 par La Rédaction

L’électronique pour contrôler les accès au bâti

La solution n’est pas récente, mais ne cesse de s’améliorer et de faire de nouveaux adeptes. Ainsi, en quelques années, le contrôle d’accès électronique a su s’imposer, trouvant différents usages. Aujourd’hui, celui-ci est principalement employé dans les lieux imposant leur ouverture par plusieurs personnes, tout en sécurisant un peu plus chaque espace, notamment avec la mise en place d’accès provisoires.

 

DOM a d’ores et déjà investi ce domaine pour proposer des équipements performants contribuant à la sécurisation de chaque bâtiment.  Le fabricant vient de dévoiler son nouveau cylindre électronique. ENIQ – c’est son nom – comprend différentes variantes pour répondre à toutes les spécificités. Cela va de la version double cylindre à bouton au cadenas. Il est également adapté à tous les types de portes, quels que soient leur épaisseur ou leur matériau, y compris en verre.

La gestion simplifiée des autorisations d’accès

Ce nouveau cylindre intègre un embrayage magnétique de dernière génération qui assure une protection efficace contre toutes les tentatives d’intrusion. Il est aussi compatible avec tous les systèmes employant la technologie Mifare.

Ses fonctions sont multiples, permettant la gestion des autorisations d’accès à distance selon différents critères. Ainsi, il peut être défini des plages temporelles, par exemple, pour un complexe sportif, avec une ouverture autorisée seulement certains jours. Il permet également d’accéder à la traçabilité des événements d’accès afin de savoir qui l’a actionné. L’identification se fait d’ailleurs par badge.

Son alimentation est, elle, assurée par une batterie intégrée et changeable, donnée pour 100 000 manœuvres, soit environ 5 ans.

#Domotique #Solutions techniques