Le conduit de fumée s’offre différents matériaux

Que ce soit pour la mise en place d’un poêle ou d’une chaudière, le conduit de fumée est indispensable. Il est aujourd’hui régi par la norme DTU 24.1 et peut être réalisé dans différents matériaux, suivant l’équipement à y relier.

Publié le 17 septembre 2015 par La Rédaction

La bonne évacuation des produits de combustion par le conduit de fumée

Le conduit de fumée appartient aujourd’hui aux équipements de l’habitat quasi indispensables. Suivant la solution de chauffage retenue, sa pose est en effet incontournable. Il permet d’évacuer les produits de combustion et assure le tirage nécessaire pour la bonne marche de l’appareil qui y est raccordé. Dans le même temps, il doit présenter une grande résistance à la chaleur pour garantir la sécurité des lieux et garantir sa durabilité.

Les boisseaux traditionnels laissent peu à peu place à des techniques plus modernes venant répondre à la fois aux contraintes environnementales et à la réglementation thermique. Chaque produit est en revanche lié à la norme DTU 24.1. Plusieurs matériaux sont employés, le plus souvent proposés sous forme de kits ou en solutions prêtes à poser.

La pluralité des matériaux pour la réalisation des conduits de fumée

Aujourd’hui, ces conduits doivent faire face à un autre défi en s’adaptant aux températures très élevées, mais également aux basses températures, pour l’évacuation des combustions des nouveaux équipements. De fait, plusieurs produits sont disponibles, spécifiques à chaque appareil, que ce soit pour une solution de chauffage au bois ou une chaudière à condensation, par exemple. En effet, un choix mal approprié peut influer sur son efficacité, pouvant entraîner l’apparition de condensation, la surconsommation d’énergie ou encore un refoulement des fumées.

Parmi les solutions proposées, la réalisation des conduits en terre cuite ou béton reste un classique. Leurs atouts sont leur durabilité et leur insensibilité à la corrosion. Les conduits métalliques, eux, prennent deux formes, en tout inox pour une pose en extérieur, et en inox-galva pour une mise en place en intérieur. Enfin, les conduits polycombustibles isolés ont, eux, pour qualité de ne nécessiter aucune isolation complémentaire, présentés avec un prétubage céramique, une isolation en laine de verre et une enveloppe en béton ou inox.

#Réglementations techniques #Solutions techniques