Le bois pour décarboner le bâti

Le bois pour décarboner

© Wikipédia

Le bois est amené à jouer un rôle central dans le secteur du bâtiment en raison de son atout environnemental. Avec la mise en place de la RE2020, ce matériau permet aussi de participer à la décarbonisation des constructions. Une réponse pour valoriser les bâtis et réduire les émissions de CO2.

Publié le 20 octobre 2022 par Estelle Guiton

Pour des constructions environnementales

L’amélioration du bâtiment passe depuis quelques années par l’abaissement drastique de ses émissions. En effet, le secteur est connu pour être l’un des plus pollueurs. Désormais, ce constat ne trouve plus d’excuse, d’autant plus avec la mise en place de la RE2020. Celle-ci vise à aboutir à une réduction importante de l’impact carbone.

Cette étape est en même temps nécessaire. Selon les derniers chiffres avancés, le BTP représentait en moyenne 44 % des consommations d’énergie et un quart des émissions de CO2, soit l’équivalent de 123 millions de tonnes. L’objectif est de réduire de 30 % ces chiffres en seulement 10 ans, un défi que les professionnels semblent vouloir relever. Cela passe par un changement dans les modes constructifs, notamment en privilégiant la mixité. Parmi les matériaux mis en avant figure le bois, qui connaît un nouvel engouement.

Le bois en source de décarbonisation

La réduction des consommations d’énergie est devenue un enjeu vital, avant même d’envisager ses bienfaits sur le climat. Le bois représente en cela un intérêt majeur. En tant que solution constructive, il multiplie les atouts. D’ailleurs son utilisation explose ces derniers mois avec une petite évolution : tandis que les projets avaient tendance à être basés uniquement sur ce matériau, il est aujourd’hui privilégié la mixité des matériaux.

Ainsi, le bois permettrait de réduire de plus de la moitié les émissions liées au gros œuvre lors de la construction d’une maison individuelle, plus encore pour un collectif. Ce choix permet de réduire les quantités de béton employées, un matériau connu pour ses fortes émissions lors de sa conception, notamment avec le sable nécessaire à sa fabrication. Pour mémoire, tandis que la production de béton est émettrice de CO2, le bois stocke celui-ci. Ce dernier est aussi pleinement adapté à la nouvelle réglementation environnementale en jouant un rôle majeur dans le confort d’été, emmagasinant et régulant la chaleur.

Une ressource importante en France

Pour répondre à cette nouvelle demande, la filière bois tente de s’organiser. Déjà, en février 2021, elle mettait en place le Plan ambition bois construction 2030 pour soutenir sa relance. Désormais, un travail est mené pour la formation des ouvriers, le développement de l’offre en matériau et son recyclage en fin de vie.

Les forêts françaises sont aussi en capacité d’assurer la hausse des besoins avec un taux de prélèvement estimé à environ 60 % de l’accroissement naturel des forêts. De quoi conserver une marge suffisante pour augmenter le nombre de projets de construction bois, tout en optant pour des circuits courts.

#Bois #Développement durable