Le bois massif pour couvrir les façades

Tandis que le bois composite et les revêtements PVC sont aujourd’hui les plus souvent posés en bardage, le bois massif revient doucement sur les constructions. Il dispose d’atouts bien précis et de teintes désormais multiples pour participer à l’esthétisme global du bâti.

Publié le 05 février 2014 par La Rédaction

La solidité du bois massif

S’il a depuis quelque temps céder sa place aux autres solutions de revêtements en façade, entre les classiques PVC ou bois composite, et les bardages plus originaux, par exemple en cuivre ou en acier, le bois massif réapparaît progressivement sur les habitats, venant participer à leur isolation par l’extérieur.

C’est sa durabilité qui est le plus souvent appréciée. Proposé avec des solutions de pose différentes, il conserve, quelle que soit la méthode choisie, sa simplicité de pose, tout en garantissant la performance thermique et acoustique de chaque bâtiment.

En effet, le bardage en bois massif compte parmi les plus résistants dans la durée, tout en se patinant. Affichant souvent une teinte naturelle, il est désormais disponible en différents coloris, permettant d’étendre ses utilisations pour des constructions plus contemporaines.

Un vaste choix de teintes pour le bardage en bois massif

Aujourd’hui, le bardage en bois massif est disponible dans des teintes allant d’une couleur proche du bois naturel à des coloris plus marqués comme le rouge ou même le jaune. Les solutions de teinte se sont aussi perfectionnées pour assurer là encore la durabilité du bois, en le protégeant des intempéries. Plusieurs couches de recouvrement sont notamment déposées, sur les faces avant et arrière.

Ainsi, le revêtement de façade en bois massif s’offre une nouvelle jeunesse pour maintenir sa qualité dans le temps et donner à la construction une apparence résolument moderne, entrant dans les critères architecturaux actuels.

#Façades #Matériaux naturels #Solutions techniques