Le bardage PVC, un classique de l’isolation de façade

Le bardage PVC a trouvé sa place parmi les solutions d’isolation extérieure des constructions. Celui-ci présente aujourd’hui différentes finitions. Ses atouts restent multiples, même si son apparence, elle, peut manquer de naturel.

Publié le 26 août 2015 par La Rédaction

Différentes finitions pour les lames PVC

Venant répondre à la tendance actuelle d’isolation des façades par l’extérieur, le bardage PVC fait aujourd’hui partie des matériaux les plus souvent choisis. Celui-ci présente un atout charme unique en proposant également une finition imitation bois. Quel que soit le produit retenu, celui-ci est notamment apprécié pour son style moderne et sa facilité de pose.

Ainsi, cette solution ITE peut reprendre les teintes du chêne ou du pin avec imitation du veinage, à moins d’opter pour une surface plus moderne et colorée. Tout est alors permis pour donner un nouveau style à chaque construction. La finition peut elle aussi varier, avec une surface lisse ou granuleuse.

Le bardage PVC est proposé en plusieurs épaisseurs, généralement de 15 à 20 mm. Il est aussi possible de le trouver en grande longueur pour venir recouvrir les surfaces importantes en évitant les découpes. Quel que soit le modèle sélectionné, ce matériau est également très apprécié pour sa durabilité et sa résistance, venant rappeler les revêtements bois. En effet, il est résistant aux intempéries et aux chocs. Traité anti-UV, il conserve ses qualités et sa teinte pour de longues années. Ces mêmes atouts facilitent son entretien, sans présence de moisissure.

À l’inverse, cette solution de recouvrement peut manquer de naturel dans son apparence, notamment au niveau de son éclat.

Le bardage PVC, simple et pratique

Le bardage PVC se révèle, dans tous les cas, facile à poser, tout en amenant une certaine diversité. Il est possible de varier la pose en optant pour une version horizontale, verticale ou de biais. Le choix est notamment à faire en fonction de l’architecture de la construction.

Sa mise en place se réalise par emboîtement, vissage ou agrafage, clipsage ou clouage sur une structure rapportée en bois ou PVC. Ce choix dépend aussi du type de revêtement sélectionné. En effet, le PVC cellulaire présente une surface plus résistante et surtout plus rigide que l’alvéolaire.

#Façades #Solutions techniques