L’argile, un matériau remis au goût du jour

Matériau utilisé depuis des millénaires, l'argile, sous toutes ses formes, est peu à peu remise au goût du jour dans le monde de la construction et du bâtiment. Disposant de nombreuses qualités tout en étant un matériau naturel, l'argile représente en effet une bonne alternative pour les professionnels qui souhaitent construire en respectant les nouvelles règles du Grenelle de l'environnement.

Publié le 25 novembre 2011 par La Rédaction

L’argile, matériau utilisé depuis des millénaires

L’argile est certainement l’un des matériaux les plus utilisés par les hommes, que ce soit pour la poterie, l’habitation ou encore la conservation des aliments. Depuis le néolithique, tous les types d’argile existants ont ainsi été employés dans le domaine de l’artisanat, comme en témoignent les nombreux restes trouvés sur les sites archéologiques, à commencer par les briques, tuiles ou encore pavements.

Aujourd’hui, le milieu moderne du bâtiment redécouvre peu à peu les nombreuses vertus de ce matériau naturel (pour en savoir plus, consultez notre publication sur la construction en matériaux naturels) qui se révèle être parfait pour la construction.

Les nombreux atouts de l’argile

L’argile existe dans différents types. C’est la grande variabilité chimique, constituée par des feuillets microscopiques de quelques atomes d’épaisseur, qui fait la plus ou moins bonne qualité de ce matériau naturel.

Dans le secteur du bâtiment, l’argile est réputée pour sa malléabilité, sa résistance aux très hautes températures et pour son excellente imperméabilité. Autrefois principalement utilisée pour l’artisanat dans sa forme de terre cuite, l’argile possède désormais de très grandes applications industrielles ou dans le bâtiment, notamment pour les pots d’échappement, les boucliers thermiques des fusées, ou en tant qu’isolant phonique.

#Matériaux naturels #Solutions techniques