L’amiante, à recouvrir au sol

Depuis son interdiction dans les constructions en 1997, l’amiante fait l’objet de process très stricts pour assurer son retrait. Il existe pourtant une situation où les surfaces amiantées peuvent rester en place : sur les sols. Seule condition, les recouvrir d’un PVC en pose libre.

Publié le 25 mai 2021 par La Rédaction

Éviter de lourds travaux de désamiantage

Ces travaux sont toujours une crainte et, en même temps, la situation n’est pas rare. Longtemps et fréquemment utilisée en tant qu’isolant, l’amiante est présente dans de nombreuses constructions d’avant 1997. Si son retrait est privilégié, un processus de recouvrement est toutefois autorisé lorsqu’il s’agit des sols.

La surface amiantée doit être recouverte d’un revêtement en pose non collée ou adhésive. Pour répondre à ce cas de figure, un matériau montre son efficacité : le PVC. Qu’il soit en rouleau ou en lames, il répond à la réglementation en vigueur en évitant aux fibres de s’échapper et en supprimant le risque d’arrachage lors du changement de sol.

Un revêtement parfaitement adapté

Répondant à cette solution, Forbo propose son revêtement PVC Modul’up. Il intègre une pose totalement libre laissant le sol amianté intact. Les jonctions sont réalisées grâce à des bandes simple face, sans maintien en périphérie. Elles assurent notamment les liaisons avec les seuils et entre deux lés.

Plusieurs motifs sont disponibles afin de créer le sol souhaité, en harmonie avec la pièce. Dans le même temps, ils garantissent la protection des utilisateurs au travers d’un système sûr.

 

#Rénovation #Solutions techniques