La TRC, l’assurance chantier contre tous dommages

L’assurance tous risques chantier est l’une des plus importantes bien que non obligatoire. En effet, elle permet de couvrir les travaux contre tous les risques qui pourraient venir endommager la construction. Elle est généralement souscrite en compte commun par le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre.

Publié le 09 août 2011 par La Rédaction

Le chantier assuré par la TRC

L’arrêt d’un chantier à la suite d’un sinistre arrive plus souvent qu’il n’y paraît avec, pour effet immédiat, la suspension des travaux et la recherche des responsabilités entre les différents intervenants. Il existe pourtant une solution pour remédier à cette situation, celle de la souscription à une assurance TRC.

Bien que ne présentant aucun caractère obligatoire, à l’inverse d’autres garanties (pour en savoir plus, consultez la fiche sur l’assurance dommages ouvrage), elle n’en est pas moins essentielle afin de protéger la construction. Elle est d’ailleurs de plus en plus souvent souscrite en compte commun par le maître d’œuvre ou le maître d’ouvrage pour l’ensemble des intervenants.

Cette assurance chantier permet de couvrir tous les dommages matériels qui pourraient intervenir sur le chantier et touchant la construction finale.

Une assurance couvrant toute la durée des travaux

L’avantage de cette assurance est également de garantir une indemnisation sans recherche préalable des responsabilités. C’est ainsi la certitude de pouvoir reprendre les travaux dans les plus brefs délais.

Cette assurance tous risques chantier permet d’être couvert durant toute la période des travaux. Intervenant dès l’ouverture du chantier, elle ne prend fin qu’au jour de la réception, assurant toute la période de construction. Les matériaux et équipements sont également intégralement assurés, à compter de leur dépôt sur le site de construction.

La TRC est ainsi la solution pour assurer la poursuite des travaux, y compris en cas de survenue d’un sinistre chantier. Elle ne couvre cependant en rien les dommages causés à autrui, ceux-ci étant du recours de l’assurance en responsabilité civile.

#Pathologie des bâtiments #Réglementations techniques