La toiture, soumise aux effets du temps

L’entretien de la toiture est obligatoire pour tous les propriétaires, sous peine de connaître d’importants sinistres dus une mauvaise étanchéité de celle-ci. Quelques gestes simples sont alors bien souvent suffisants, comprenant l’enlèvement des mousses. Moins connu, le gel peut également causer des dégâts en cas de non-entretien.

Publié le 23 février 2012 par La Rédaction

Les différentes causes de sinistre sur les toitures

C’est un secteur de l’habitat souvent oublié, Pourtant, l’entretien de la toiture se doit d’être régulier pour éviter tout dommage sur l’ensemble de la construction, se traduisant bien souvent par des fuites. L’importance de cet entretien intervient également dans la prise en charge même de ces sinistres. En effet, s’il est reconnu que la couverture tuiles ou ardoise n’a pas été régulièrement entretenue, la prise en charge des réparations est alors bien souvent refusée par les compagnies d’assurance, que ce soit dans le cadre d’un contrat particulier ou via la garantie décennale.

Les causes de ces dommages peuvent prendre différentes formes. La première n’est autre que l’apparition de mousses en toiture. Celles-ci se développent alors très vite, abîmant la surface des tuiles, mais également dégradant l’efficacité des joints.

Ce défaut d’entretien peut également avoir d’autres conséquences, ne permettant pas de déceler suffisamment tôt les dommages pouvant apparaître. L’effet du gel, par exemple, peut amener les tuiles à se fendre avec, pour première conséquence, la rupture de l’étanchéité et l’apparition de fuites.

Les contrôles et entretiens à effectuer sur la toiture

Si l’idéal est de procéder à l’entretien annuel de chaque toiture, il est, dans tous les cas, primordial de faire effectuer un contrôle par un professionnel tous les dix ans puis tous les deux ans si celle-ci s’avère avoir plus de 20 ans. Cette opération rapide permet alors de déceler des tuiles cassées ou fêlées, mais également de traiter la toiture.

Ces traitements à appliquer sont de différentes natures, que ce soit par algicide pour éliminer les lichens ou par l’application d’un démoussage. Celui-ci permet de nettoyer la toiture et lui redonner son aspect neuf. Le traitement hydrofuge est, quant à lui, plus complet, protégeant les tuiles des attaques extérieures.

À noter que les ardoises s’avèrent plus résistantes que tuiles dans le temps, offrant une plus longue longévité.

#Pathologie des bâtiments #Solutions techniques #Toitures