La terre cuite se démocratise

Matière ancienne, la terre cuite fait un retour remarqué dans les constructions. Elle est notamment utilisée sur les façades pour protéger les surfaces et créer de nouveaux styles architecturaux contemporains.

Publié le 15 octobre 2018 par La Rédaction

Une façade émaillée facile d’entretien

Les façades aiment varier leurs apparences. Elles se déclinent dans de multiples aspects pour participer à l’architecture de l’ensemble. Parmi les revêtements qui sont de plus en plus présents sur les constructions figurent les éléments en terre cuite. Qu’il s’agisse de parements à coller, de vêtures ou de bardages, ils offrent une apparence unique du fait de leur diversité. Tous les styles sont alors envisageables, à l’image des projets mis en œuvre ces dernières années.

C’est par exemple le cas d’une école maternelle de Barjouville en Eure-et-Loir où la terre cuite vient revêtir toutes les surfaces, y compris la toiture. Les coloris sont multiples, proposant une apparence unique. Le choix du revêtement émaillé garantit également un entretien simplifié.

La terre cuite, matériau durable et écologique

La terre cuite émaillée a pour principale qualité d’être autonettoyante et pérenne. Elle permet des recoupes en usine pour obtenir un recouvrement précis des surfaces. La matière montre également sur les façades l’étendue de ses qualités. Son côté écologique se double d’une durabilité très élevée. Sa pose est aussi admise sur tous les supports du fait de sa résistance au feu.

Enfin, la terre cuite se révèle être un excellent isolant, performant en hiver comme en été. Elle représente une solution originale pour venir recouvrir les constructions. Elle offre aussi une grande originalité pour contribuer au style architectural recherché.

 

#Matériaux naturels #Solutions techniques