La route, prête pour la transition écologique ?

Cela fait longtemps que l’on en parle mais les chantiers visant à rendre la route plus écologique semblent avoir du mal à aboutir. Pourtant, certaines expérimentations ont bien eu lieu, avec des résultats prometteurs.

Publié le 21 juillet 2021 par La Rédaction

Rendre la route plus responsable

L’effort en matière environnementale se veut global. Pourtant, si de nombreux secteurs ont pris la mesure de la nécessité de changer, d’autres affichent des évolutions limitées, comme le secteur de la route. En effet, les changements peinent à arriver avec des expérimentations encore peu fréquentes.

Pourtant, les quelques tentatives ont montré leurs atouts. C’est le cas du projet testé dès 2018 sur les routes de Gironde. Le procédé Recytal-ARM a été développé par Eiffage Route. Il consiste en un retraitement des chaussées à froid en remplaçant le bitume en place par des enrobés à base d’émulsions végétales issues des pins.

De premiers résultats plutôt concluants

L’atout de cette technologie est de permettre une opération tout-en-un de déconstruction, régénération et reconstruction des routes endommagées. Il permettrait une réduction de 70 % des gaz à effet de serre. Une avancée bienvenue dans un secteur qui a du mal à se renouveler. Pourtant, tout le monde s’accorde sur la nécessité de multiplier les innovations pour aboutir à des bitumeux plus écologiques, tout en améliorant les performances des véhicules. Un travail qui se mène désormais en collaboration avec les constructeurs automobiles.

La mise en place d’une économie des ressources prend aussi tout son sens, en plus d’opter pour des solutions plus écologiques. Reste désormais à développer les procédés. Cette évolution pourrait peut-être se faire sous l’impulsion de plusieurs programmes de décryptage des phénomènes de dégradation et la recherche de nouvelles innovations pour recouvrir les routes.

 

#Solutions techniques