La peinture intumescente pour protéger du feu les structures

La sécurisation des bâtiments à structure métallique passe par leur protection contre les incendies en leur garantissant une bonne résistance aux flammes. L’application d’une peinture intumescente est alors nécessaire. Celle-ci est également utilisée sur d’autres matériaux.

Publié le 20 mai 2013 par La Rédaction

La protection au feu des structures métalliques

Les ossatures métalliques, longtemps réservées aux bâtiments industriels et professionnels, connaissent un nouveau développement pour la construction de logements. Faciles à mettre en œuvre, elles ont en revanche un inconvénient majeur, celui de leur résistance au feu. Pour y pallier, chaque structure nécessite un traitement particulier avec une peinture intumescente.

Celle-ci sous l’effet d’une forte chaleur (dès 200°C), se transforme par réaction chimique en augmentant son volume d’environ 25 fois par rapport à son épaisseur d’application. Cela a pour effet de ralentir l’échauffement de chaque poutre acier, avec une durée de résistance moyenne de 2 heures. L’application de la peinture s’effectue simplement au pinceau, au rouleau ou au pistolet à peinture, sur surface lisse et propre.

Une utilisation élargie de la peinture intumescente

La peinture intumescente peut être mise en œuvre tant en intérieur qu’en extérieur, sur support sec, quel que soit l’usage du bâtiment. Une fois sèche, sa résistance est importante, y compris à l’humidité ou aux conditions climatiques. Proposée dans différentes teintes, elle peut aussi être recouverte d’un revêtement décoratif.

Ce produit est également employé, suivant les gammes disponibles, sur d’autres éléments sensibles à la chaleur. C’est le cas, par exemple, du bois, du béton et du plâtre. Les conditions d’application varient alors, nécessitant un support brut ou remis à nu dans le cas de travaux de rénovation. Son efficacité est, elle, prévue pour toute la durée de vie de la structure.

#Solutions techniques