La maison passive, une valeur sûre de la construction

MAISON ÉCOLOGIQUE La maison écologique s’apprécie dans les matériaux et certains éléments qu’elle utilise, mais aussi dans sa globalité. En ce sens, les constructions passives représentent la base même de ces nouvelles réalisations. Leur intérêt : produire plus qu’elles ne consomment.

Publié le 14 octobre 2020 par La Rédaction

Une maison positive pour l’avenir

La question est récurrente : à quoi ressemblera la maison écologique de demain ? Si les matériaux ne cessent d’évoluer, c’est toute la construction qui se met désormais à l’heure environnementale. En cela, la maison passive trouve sa place parmi les nouvelles réalisations. Elle intéresse également de plus en plus le marché du neuf.

L’objectif est d’obtenir un bâti le plus neutre possible. Pour cela, il se doit de consommer peu. Mieux, ces immeubles doivent aussi être en capacité de produire de l’énergie en plus de réduire les consommations. Larges baies vitrées pour faire entrer le soleil, géothermie, panneaux solaires sont quelques-uns des équipements requis.

Un bilan énergétique performant

Outre son classement environnemental, cette maison est surtout beaucoup moins énergivore et donc d’un fonctionnement moins coûteux qu’une habitation traditionnelle. Cela comprend des dépenses d’entretien fortement réduites ou simplement un besoin en énergie moindre.

En revanche, le coût des installations est généralement plus élevé, à amortir au fil des ans et des utilisations. Si aujourd’hui le choix est laissé concernant cette orientation, il pourrait en revanche être imposé sur plus d’un point lors des prochaines normes, à commencer par la hausse des critères environnementaux avec la RE 2020.

#Développement durable #Solutions techniques