La discrétion de l’interrupteur sans contact

Son utilisation est à la fois adaptée aux habitats individuels et aux bâtiments recevant du public. Ainsi, l’interrupteur sans contact directif permet de s’offrir la liberté de fonctionnement, tout en optant pour la discrétion de l’équipement.

Publié le 21 janvier 2014 par La Rédaction

Un interrupteur invisible et pratique

Tandis que la domotique offre une commande à distance et automatisée des équipements, y compris des éclairages, l’interrupteur reste indispensable dans l’habitat pour pouvoir disposer de la lumière dans chaque pièce, au moment souhaité. Reste deux points souvent mis en avant : d’une part le manque de praticité, d’autre part le défaut d’hygiène, notamment dans les ERP et locaux professionnels. La solution qui se développe actuellement est la mise en place d’interrupteurs sans contact.

Un nouveau modèle est désormais proposé par la société Open App. La particularité de ce produit est d’être totalement invisible, à pouvoir glisser sous tous les revêtements muraux, que ce soit un papier peint, un enduit, un carrelage ou même un miroir. Pour le repérer, il suffit alors, par exemple, de dessiner au pochoir un interrupteur, ou de positionner devant une plaque avec une lumière LED, pratique pour les pièces noires.

Un fonctionnement par détection passive

La technologie employée est basée sur un fonctionnement passif. Ainsi, l’énergie émise par le corps humain, en passant devant, vient perturber le champ électrique basse fréquence émis par cet interrupteur invisible, allumant ou éteignant les luminaires associés. Sa fonction directive impose également la réalisation d’un mouvement volontaire pour le déclencher, évitant de ce fait les allumages intempestifs.

L’équipement peut être installé dans toutes les pièces, sans exception, y compris les salles d’eau. Sa mise en œuvre est, elle, aussi aisée qu’un interrupteur classique, positionné dans une boîte d’encastrement.

Cette solution est notamment de plus en plus souvent retenue dans les espaces publics pour éviter les risques de contamination, que ce soit les établissements de santé ou les entreprises, mais également dans les logements, offrant la simplicité d’utilisation.

#Domotique #Solutions techniques