La dalle active, nouvelle solution de chauffage des bâtiments ?

A la façon des planchers chauffants présents dans les habitations, la dalle active permet de profiter de l’inertie du béton pour chauffer – ou refroidir – des espaces intérieurs. Cette solution, qui commence juste à se développer en France, a déjà fait ses preuves dans les pays d’Europe du Nord.

Publié le 11 mars 2014 par La Rédaction

Un circuit de chauffage intégré aux dalles béton

Les solutions de chauffage se développent dans tous les secteurs, y compris dans les bâtiments tertiaires. La dalle active en est l’un des exemples. S’apparentant au fonctionnement du chauffage par le sol, celle-ci permet une circulation d’eau froide ou chaude dans les ouvrages en béton pour assurer le maintien d’une température ambiante confortable dans le bâtiment, afin de participer à sa production de chaleur ou à son rafraîchissement.

Cette installation, parfaitement adaptée à de grandes surfaces, dispose d’un circuit d’eau intégré à chaque dalle ou mur béton, composé de tubes en polyéthylène haute densité à fixer sur les treillis. Il existe aussi des modules entièrement préfabriqués.

La pose de dalles actives intervient lors de la réalisation du gros œuvre, avec le coulage de chaque surface béton.

Une restitution progressive de  la chaleur

Cet équipement en chauffage-rafraîchissement prévoit une circulation d’eau chaude (de 25 à 40°C) ou d’eau froide en été (de 16 à 23°C) dans les tubes encimentés. La chaleur ou fraîcheur est ensuite diffusée dans la pièce de façon progressive, utilisant l’inertie du béton.

La solution peut aussi être couplée à une installation en géothermie. Elle permettrait alors une économie d’énergie moyenne de 8 %. Le procédé, déjà employé à grande échelle dans de nombreux pays d’Europe du Nord, arrive juste en France. Il lui reste désormais à se développer sur les constructions de bâtiments professionnels pour contribuer un peu plus à la diminution des dépenses énergétiques.

#Chauffage #Solutions techniques