La climatisation devient écologique et économique

Depuis plusieurs années, le secteur de la climatisation s’applique à revoir ses produits pour en faire des équipements à la fois moins énergivores et plus respectueux de l’environnement. Ces progrès se traduisent aujourd’hui par l’arrivée sur le marché de produits innovants aux technologies plurielles.

Publié le 23 novembre 2020 par La Rédaction

Rafraîchir les logements à moindre coût

La climatisation s’est installée dans les habitats, en même temps que la multiplication des étés chauds. Elle traîne pourtant avec elle une réputation de mauvais élève en matière de respect de l’environnement et d’économie d’énergie. Depuis quelques années, le secteur s’applique à modifier cette image en développant de nombreuses innovations. Pour toutes, l’idée est la création de produits plus performants.

Pour cela, une nouvelle technologie nommée Inverter s’impose progressivement. Son principe est d’optimiser la consommation énergétique en adaptant la vitesse de rotation du climatiseur aux besoins. Ainsi, plus la température extérieure est élevée, plus il va utiliser de puissance et inversement. Selon les tests réalisés, cela permet de réduire la dépense de 20 à 25 %.

Le respect de l’environnement en ligne de mire

La question environnementale est aussi bien présente. La première action a été de remplacer le gaz R410A par la version R32. Ce fluide frigorigène est moins énergivore. Il permet également un fonctionnement moins bruyant des climatiseurs, autorisant leur installation dans des lieux de travail, par exemple.

Aujourd’hui, les technologies se tournent vers d’autres process parmi lesquels les climatisations à l’eau ou à capteurs solaires. Dans ce dernier cas, l’eau est chauffée par les éléments photovoltaïques pour conduire à son évaporation, convertie en froid.

 

#Développement durable #Solutions techniques