La chaudière version hybride, solution de chauffe de demain

Entre chauffage traditionnel à énergie fossile reconnu pour être consommateur d’énergie, et équipements écologiques souvent limités dans leurs performances, la solution pour les années à venir semble être la chaudière hybride. Celle-ci propose un fonctionnement autonome pour basculer entre chaque énergie. Adaptable en neuf comme en rénovation, son atout est alors d’assurer la réalisation d’économies d’énergie, tout en garantissant le confort de l’habitat.

Publié le 12 mars 2013 par La Rédaction

Deux énergies pour chauffer le logement

Que ce soit en sélectionnant les énergies renouvelables ou fossiles, il est difficile de trouver un appareil sans défaut, entre rendement limité et dépense énergétique. Une solution émerge toutefois, s’annonçant comme étant l’équipement de demain : la chaudière hybride. Celle-ci combine les deux types d’énergie, lui permettant de basculer automatiquement d’un mode à un autre suivant les besoins et les conditions climatiques.

Ainsi, ces principes allient principalement une chaudière à condensation avec, au choix, une PAC ou des capteurs solaires, à moins d’opter pour la biomasse ou l’éolien. Ces solutions permettent toutes de procéder à la chauffe du circuit d’eau de chauffage. Lors de températures extérieures fraîches, les solutions environnementales sont alors souvent en fonction, tandis que les systèmes à énergie fossile prennent automatiquement le relais lors de grands froids, nécessitant une puissance de chauffe plus conséquente.

Cette solution permet une économie jusqu’à 40 % par rapport à une chaudière au gaz ou au fioul classique.

L’installation de chaudière hybride adaptée à (presque) tous les logements

La chaudière hybride a l’avantage de se présenter sous un seul bloc, ou peut être divisée en deux unités, notamment dans le cas d’une PAC air-air. Seule contrainte, la place occupée est d’environ 10 % supérieure à une chaudière à condensation . La présence de ces deux énergies en un même équipement permet alors un relais naturel entre les deux énergies, passant souvent inaperçu.

Ces appareils peuvent être placés en neuf avec des radiateurs traditionnels à eau ou un chauffage au sol. Ils s’adaptent également aux opérations de rénovation, uniquement sur les circuits de chauffage à eau. Les radiateurs peuvent alors être conservés. En revanche, ces chaudières de nouvelle génération ne peuvent pas être installées en appartement en raison des évacuations extérieures obligatoires.

Enfin, chaque équipement peut aussi être couplé avec l’installation de production d’eau chaude, pour une utilisation deux-en-un des plus performantes.

#Chauffage #Développement durable #Solutions techniques