INDE – Antilia ou l’immeuble de la démesure

INDE – Antilia ou l’immeuble de la démesure

© Wikipedia-A.Savin

La ville de Mumbai est surplombée depuis 2010 par une tour pas comme les autres, Antilia. Sa particularité ? C’est l’une des tours privées les plus hautes du monde, en plus d’être la plus chère. Culminant à plus de 170 mètres de haut, elle aurait coûté entre 1 et 2 milliards de dollars.

Publié le 06 septembre 2022 par Estelle Guiton

Une superficie totale de 37 000 m²

À la voir, la tour Antilia se distingue d’abord par son architecture. Implantée au cœur de la ville de Mumbai en Inde dans le quartier huppé de Cumbala Hill, elle fait partie du paysage depuis 2010, date de son achèvement. Ce gratte-ciel de 173 mètres de haut dont le nom est inspiré des Antilles est étonnant à plus d’un titre. Pour commencer, il s’agit d’une résidence privée. Celle-ci appartient au milliardaire Mukesh Ambani, l’une des plus grosses fortunes du monde.

Implantée sur un terrain de 4 500 m² et s’étendant sur 27 étages, sa taille est pourtant celle d’un immeuble de 60 étages, affichant au total 37 000 m². L’architecture a été confiée aux cabinets américains Perkins&Will et Hirsch Bedner Associates. Quant à la construction, c’est l’entreprise australienne Leighton Holding qui s’en est occupée. Le projet a été lancé en 2005 avec un début de travaux en 2008, pour s’achever deux ans plus tard.

Une architecture unique

La particularité de cette construction est de ne compter aucun étage conçu de la même façon, avec des agencements différents. Donnant l’impression de blocs, chacun donne lieu à un usage spécifique. Ainsi, six étages en sous-sol sont consacrés à des parkings, venant accueillir l’imposante collection du propriétaire des lieux. Le reste du bâtiment comprend 29 suites pour les invités, 3 piscines dont une aux dimensions olympiques, un temple, un cinéma, un théâtre, un hôpital privé et trois héliports sur le toit, entre autres.

Les quatre derniers étages correspondent aux appartements du milliardaire. Ils offrent une vue imprenable sur la mer d’Oman. L’intérieur fait la part belle au marbre et au bois exotique. Neuf ascenseurs desservent l’ensemble des étages. Enfin, l’immeuble dispose de sa propre centrale électrique.

Un brin de nature dans les étages

La nature n’est pas en reste dans ce bel ensemble. En effet, quatre étages sont consacrés à des jardins suspendus. Une particularité qui donne l’impression d’un écrin de verdure sur lequel vient reposer les autres niveaux. Le bâtiment s’ouvre aussi sur d’immenses terrasses permettant de mettre la ville à ses pieds.

Cet édifice apparaît aujourd’hui encore comme un modèle du genre, devenu en une décennie une attraction touristique pour tous les visiteurs. De par sa hauteur, la tour surplombe la ville en s’illuminant le soir venu. Un spectacle unique, pour une architecture qui l’est tout autant avec ses différentes portées. Son prix est lui gardé secret, avec une estimation assez vague : entre 1 et 2 milliards de dollars.

#Solutions techniques