Fondations : assises fondamentales des bâtis

Les fondations s’appuient sur la conception globale d’un bâtiment. C’est pourquoi, parole d’ingénieur, il est nécessaire de procéder à une analyse locale de l’environnement. La nature des sols comme du type constructif, déterminent, les fondations.

Publié le 21 janvier 2011 par La Rédaction

Fondations des agrandissements

« Lorsque l’on conçoit une maison, on ne commence jamais par les fondations,  mais par le toit et le mode constructif. A l’instar du bâti, le type de couverture détermine la descente de charge. » Selon Gilbert Storti ingénieur, architecte, expert Judiciaire TGI et TA de Lyon, membre de la CAPEB Rhône Alpes et consultant, il est nécessaire de faire preuve de bon sens y compris lors d’agrandissements. « Quelque soit la nature d’un agrandissement, le maître d’ouvrage doit se projeter, avant de concevoir les fondations. Cette démarche permet d’envisager le drainage, le positionnement correct des fluides… »

Vide sanitaire et fondations

En l’absence de sous-sol maçonné, les professionnels se montrent favorables a la mise en œuvre d’un vide sanitaire ventilé, voire chauffé sous la dalle, y compris lors de l’implantation de plots. « La réalisation d’une dalle maçonnée est considérée comme plus rapide, plus facile à mettre en œuvre. Implantée un peu partout dans l’hexagone, ce type de conception est pourtant généralement préconisé sur des sols sablonneux. Cette démarche répond à un choix qui permet de réaliser fondations et plancher en même temps, et ce compromis coûte moins cher » souligne Gilbert Storti.

#Gestion des projets #Réglementations techniques #Solutions techniques