Entretien des circuits de chauffage : pour un meilleur rendement

Les circuits de chauffage doivent être entretenus régulièrement en procédant à un désembouage afin d’éliminer les différents résidus et boues se déposant dans le système. À défaut, c’est l’ensemble de l’installation qui peut en souffrir avec l’apparition de pannes à répétition.

Publié le 07 novembre 2011 par La Rédaction

L’embouage du système de chauffage, phénomène courant

Peu sont les propriétaires à s’en préoccuper. Pourtant, une installation de chauffage central se doit d’être entretenue avec toute l’attention nécessaire. Cela ne s’arrête pas au simple contrôle annuel de la chaudière. Ici, on parle de nettoyage du circuit d’eau pour supprimer l’embouage qui se forme après quelques années.

En effet, que ce soit par la qualité de l’eau injectée dans le circuit, la formation de corrosion, la prolifération des bactéries ou encore la calamine se formant dans les tuyauteries, chaque installation finit un jour par s’encrasser, que ce soit sur une alimentation au gaz ou par pompe à chaleur.

Le premier phénomène de cette situation est une mauvaise chauffe des radiateurs. En effet, ceux-ci restent froids en partie basse, la circulation convenable de l’eau dans les circuits n’étant plus assurée. Les chaudières peuvent également souffrir de ces dépôts par l’intérieur, avec notamment des pièces cassées à répétition (pour en savoir plus, consultez notre publication sur la régulation de la production d’eau chaude).

Une installation à faire nettoyer par un professionnel

Pour y remédier, la solution est de faire pratiquer à un désembouage. Cette opération est généralement à confier à un plombier professionnel. L’intervention consiste en l’injection d’un produit dans les conduits qui intervient sur l’ensemble du circuit pour le désengorger. Il ne reste alors plus qu’à vidanger l’installation avant sa remise en route. D’autres systèmes plus modernes sont également en train de faire leur apparition, ne nécessitant pas cette opération contraignante.

Le désembouage doit être réalisé tous les 5 ans pour une installation en acier, tous les 10 ans pour les autres matériaux de chauffage. La première conséquence de ce nettoyage du circuit est de permettre à la chaudière de retrouver un rythme de chauffe ordinaire, avec un rendement (pour plus d’informations, consultez notre publication sur le rendement d’une installation de chauffage) amélioré en moyenne de 25 %. Cela représente des économies d’un point de vue financier, non négligeables.

#Chauffage #Pathologie des bâtiments #Solutions techniques