Deux tours en bois à Bordeaux pour un nouveau record

Bordeaux va voir son paysage modifié au cours des prochaines années. La ville vient d’annoncer la création de deux tours en bois dans le quartier de la gare. Ces implantations vont également constituer un record mondial en s’affichant comme les constructions en CLT destinées à la création de logements les plus hautes au monde.

Publié le 30 mars 2016 par La Rédaction

Le bois roi à Bordeaux

C’est officiel, Bordeaux compte désormais dans son paysage deux tours en bois de grande hauteur.

Le premier projet est amené par le groupe Eiffage, Woodeum, le bailleur social Clairsienne et l’agence d’architecture Jean-Paul Viguier & associés. La tour Hypérion s’élève à 57 m de haut et compte 18 niveaux. Elle a vu la réalisation de 82 logements largement ouverts vers l’extérieur, avec l’intégration de larges balcons et jardins suspendus. Ainsi, cette tour est davantage pensée comme des maisons à la verticale. Sa réalisation en bois lamellé-collé (CLT) offre une résistance supérieure au bois massif et équivalente au béton. Ces panneaux permettront la réalisation des murs porteurs et des planchers, mais aussi de la couverture. Seuls quelques éléments resteront en béton : les fondations, le rez-de-chaussée et les cages d’escaliers et d’ascenseurs. Son autre particularité est de présenter une façade excluant le bois pour des questions d’entretien.

Des panneaux à assembler sur le chantier

La deuxième tour, Silva, est proposée par Kaufman & Broad, avec le cabinet Art & Build Studio Bellecour. Elle présente une hauteur de 50 mètres, elle aussi destiné à accueillir des logements. Sa réalisation est à 80 % en bois, avec une structure à colombages géants.

#Aménagements urbains #Solutions techniques