Des usages différents pour chaque béton fibré

Afin de renforcer les qualités du béton et sa résistance, l’ajout de fibres est devenu de plus en plus courant. Celles-ci sont de différentes natures suivant les usages souhaités, venant remplacer les armatures traditionnelles passives.

Publié le 08 février 2013 par La Rédaction

Les différents types de béton fibré

Si le béton constitue encore aujourd’hui l’un des matériaux de construction comptant parmi les plus résistants et les plus performants, il présente aussi des défauts. Le premier d’entre eux n’est autre que la fissuration, pouvant être à l’origine de sinistres plus ou moins conséquents.

Pour venir pallier ces soucis intervenant au fil des ans, une nouvelle forme est de plus en plus utilisée : le béton fibré. Celui-ci présente alors un comportement plus homogène, sans nécessiter la mise en place d’une armature passive traditionnelle.

Le béton peut inclure différentes fibres, principalement les fibres métalliques, la fibre de verre ou la fibre polypropylène. Leur dosage varie entre 0,5 et 2 % du volume de béton. Leur incorporation intervient lors du malaxage, lors du coulage avec intégration à la toupie ou lors de la projection dans le cas de béton projeté.

La fibre métallique, pour les bétons structurels

L’un des bétons fibrés les plus employés dans le secteur de la construction est celui à base de fibres métalliques, plus particulièrement d’acier. Elles interviennent principalement sur le comportement mécanique du béton. De ce fait, leur utilisation est souvent réservée aux bétons structurels, notamment pour la réalisation de pieux de fondation et de semelles filantes.

Leur présence permet, entre autres, de réduire les risques de fissuration, tout en renforçant la résistance au choc et en traction. Les joints de retraits peuvent alors être plus espacés, offrant une plus grande facilité de pose.

Les fibres de verre et polypropylènes

La fibre de verre est davantage réservée aux formes architecturales. Associée au béton, elle permet, par exemple, la réalisation d’éléments décoratifs ou d’enduits. Elle offre une importante résistance au feu.

Proposant aussi un travail plus précis du béton, la fibre polypropylène se retrouve de la même façon sur les parements esthétiques. Son autre qualité est de permettre la limitation des fissurations de retrait. Ce béton fibré est également utilisé pour les dallages, en mortier projeté.

Ainsi, le béton projeté dispose d’atouts variant suivant sa composition. Ayant pour point commun une résistance renforcée et une mise en œuvre facilitée, chacun permet la réalisation de travaux particuliers, à employer en fonction de l’usage réservé. Il est toutefois important de veiller à la bonne intégration des fibres dans le béton pour bénéficier réellement de ces qualités.

#Solutions techniques