Des techniques différentes pour la réalisation des faux plafonds

Rénover un plafond commence par une première interrogation, celle de déterminer la technique qui sera préférée. Cela se traduit bien souvent par la pose d’un sous-plafond, avec l’emploi de deux solutions, au choix : le plafond suspendu ou tendu.

Publié le 07 janvier 2013 par La Rédaction

Le choix du faux plafond en rénovation

Entre esthétisme et réparation, la rénovation des plafonds dans les maisons anciennes allie bien souvent cette double problématique. Parmi les solutions disponibles, la mise en place de faux plafond représente une bonne alternative.

Dans son principe, le faux plafond vient recouvrir toute la surface existante, permettant d’en masquer les défauts. Il garantit aussi l’intégration simple de spots, tout en se révélant un bon isolant thermique et phonique.

Le faux plafond est ainsi devenu un équipement de premier ordre. Il est de deux natures différentes : le plafond suspendu et le plafond tendu.

Le plafond suspendu, pour les logements neufs ou à rénover

Devenu le plus utilisé, le plafond suspendu repose sur une structure indépendante se présentant sous la forme d’un rail doté de pattes pour une fixation aisée et rapide de chaque élément recouvrant. Celui-ci peut être en plaques de plâtre , ou en lames de PVC.

Le plafond suspendu offre, dans le même temps, la création d’un espace libre permettant notamment le passage de gaines électriques ou d’une isolation supplémentaire.

L’esthétisme du plafond tendu

Une nouvelle technique de faux plafond se développe également depuis plusieurs années : le plafond tendu. Ce dernier est parfaitement adapté pour une mise en place sur les surfaces abîmées. Il se compose d’une toile thermoplastique.

Ce velum, tel qu’il se nomme, se tend alors sur tout le plafond. Pour un résultat réussi, il est cependant fortement recommandé de faire appel aux services d’un professionnel, qu’il soit posé à chaud ou à froid.

Comme pour le plafond suspendu, cette solution permet d’obtenir une isolation thermique et acoustique performante. Il s’adapte également à toutes les structures en place. Enfin, il est aujourd’hui disponible en différentes finitions, que ce soit en laqué, mat ou satiné.

Le choix du faux plafond est donc multiple pour chaque habitat, à déterminer principalement entre le classicisme du plafond suspendu et l’aspect contemporain du velum.

#Solutions techniques